12th 10月 2007

Fascinant: Brain Computer Interface

Aujourd’hui, je suis tombé par hasard sur l’article suivant. Il s’agit d’un résultat assez intéressant communiqué par le Biomedical Engineering Laboratory (BME) de la célèbre Université Keio (慶應大学).

Les chercheurs auraient en effet réussi à permettre à un sujet de commander un personnage virtuel par la pensée! Ca fait longtemps que ce genre de recherche se fait. C’était d’ailleurs le domaine de ma thèse de Master lorsque j’étais au Tokyo Institute of Technology. Il y a neuf ans, on parlait déjà de résultats prometteurs dans le domaine: il semblait en effet possible de distinguer les EEG (ondes cérébrales) correspondant à différents types d’activités cérébrales. En particulier, ce sont les mouvements (ou images de mouvement, car quand on imagine un mouvement, on active les mêmes zones du cortex moteur que lorsque l’on fait ce mouvement) qui semblaient les plus facilements discriminables. Et ce sont justement les signaux du cortex moteur que les chercheurs du BME utilisent dans leur projet.

Ce qui est génial, c’est l’application qu’ils en font: faire évoluer un personnage dans un monde virtuel, appelé “second life” (SL):

  • lorsque le sujet imagine qu’il marche (mouvement des jambes), le personnage virtuel avance
  • lorsque le sujet imagine qu’il secoue (ou serre) sa main droite/gauche, le personnage virtuel tourne a droite/gauche
  • lorsque le sujet se relaxe, le personnage virtuel s’arrête

C’est relativement simple, mais ça semble fonctionner.

Une question que je me pose néanmoins, est si le système présuppose un entrainement du sujet (sans doute), et si le système doit être ou non adapté à chaque sujet. Ce sont en effet les différences inter-individus qui m’ont posé le plus gros problème lors de ma recherche. Ceci dit, les différences sont probablement moins marquées pour les EEG moteurs que pour les EEG liés aux émotions (qui était mon sujet de recherche). Par ailleurs, ce qui est génial, selon moi, c’est d’arriver à un tel résultat au moyen de seulement trois électrodes.

Les futurs objectifs du BME dans ce domaine sont, disent-ils, notamment l’extension du système à d’autre types de mouvements. A suivre!

posted in News | 1 Comment