21st August 2007

Le meilleur gage de qualité

Quel est le meilleur gage qu’une vendeuse puisse vous offrir de la qualité et de l’attrait du produit qu’elle vend?

Mon épouse s’est lancée tout récemment dans l’e-commerce (c’est un grand mot, je sais), via Yahoo! Auctions (au Japon, c’est plutôt Yahoo! qu’eBay).  Elle vend des articles de mode, et des vêtements pour bébé, de marques étrangère (les Japonais raffolent).  Et comme elle a un sixième sens pour deviner ce qui sera à la mode demain, je suis sûr que son business va marcher.  Bref.

Mais c’est surtout cette petite réflexion qu’elle m’a faite au moment de mettre en vente son premier article, qui me fait croire à son futur succès: “Ah, j’espère que personne ne va acheter cette casquette-là, car elle me plait vraiment trop.  Si je ne la vends pas, je me la garderai pour moi.”  Dingue, non?  Car elle aurait pu dire: “Vivement qu’il y ai un acheteur assez fou pour m’acheter cette casquette à ce prix-là pour que je me fasse du pognon“.  J’exagère un peu, mais vous m’avez compris: le meilleur gage de qualité, n’est-ce pas de vouloir soi-même posséder ce que l’on vend?

Bien sûr, il y a les goûts et les couleurs.  Mais vendre ce que l’on aime vraiment, c’est augmenter ses chances que quelqu’un d’autre aime vraiment ce que l’on vent.  Et puis, ma femme ne demande pas à tout le monde d’aimer cette casquette.  Ce qu’il faut, c’est une personne qui la veule absolument (enfin, deux personnes, car ça va faire monter les enchères).  C’est la long tail: on n’est plus en recherche de hits mais de niches.  La mode, c’est m’habiller comme je veux, et pas comme tout le monde.

Je pense donc que le mieux est de vendre ce que l’on aime vraiment, ça coule de source, mais c’est tellement important.

posted in Opinion | 1 Comment