31st December 2007

Rétrospective et bonnes résolutions

L’heure du passage d’année va bientôt sonner, il est temps de faire une petite rétrospective (on est agile ou on ne l’est pas)!

Cela va bientôt faire un an que j’ai commencé ce blog, et voici quelques statistiques:

  • WordPress dit:
    There are currently 38 posts and 374 comments, contained within 12 categories and 44 tags.
    Akismet has protected your site from 8,466 spam comments.
  • Google analytics dit:
    20,182 Visits (33,956 Pageviews)
    Avg. Time on Site 00:01:39
  • Technorati dit:
    Authority 53

Voilà quoi, c’est un p’tit blog perso, et le nombre de visites et de commentaires ont sûrement été boostés par mon plugin pour WordPress, Flexible Upload.

Allez, l’année prochaine, j’essaie de poster 2x par semaine. Objectif: 100 posts en 2008!

Pour mon site Japonophile.com par contre, pas de nouvel article cette année. Japonophile aurait-il fait son temps? Il fait pourtant davantage de visites que mon blog, et j’ai bien des idées de sujets à ajouter. Mais cela fait maintenant plus de 6 ans que je vis au Japon, et j’ai l’impression que je suis devenu trop habitué à la culture japonaise, et que les différences ou bizarreries me frappent moins. Je me rappelle mes deux premières années où chaque jour m’apportait une nouvelle découverte, un nouvel étonnement. Aujourd’hui, les choses sont différentes. Peut-être devrais-je donc réenvisager la manière dont je présente le Japon. Mon “modèle”, ou plutôt, ce à quoi j’aurais voulu arriver pour Japonophile.com, est “Comme ça du Japon”. Ce site regorge d’articles bilingues (Français-Japonais, et plus récemment aussi en Anglais), qui sont aussi agréables à lire pour les japonais que pour les français. (Notez que depuis quelques mois, les mises à jour sont plus rares… l’auteur est-il plus occupé depuis son déménagement à Tokyo?)

Quoi qu’il en soit, je cherche la bonne façon de continuer ce site, et éventuellement de lui faire prendre une nouvelle tournure. Vos conseils sont les bienvenus!

Sur ce, je souhaite à tous mes lecteurs et lectrices, une Bonne Année 2008!

posted in Myself | 4 Comments

29th December 2007

Veuillez vous reposer

Quand j’ai commencé à travailler dans cette compagnie au Japon, j’ai été supris lorsque toutes les lumières se sont éteintes a midi pile, pour se rallumer 1 heure plus tard, à la fin de la pause de midi. Mais ce n’est rien:

Voilà qu’à partir d’aujourd’hui, une petite cloche se met à sonner (ça me rappelle l’école), et une voix enregistrée annonce quelque chose comme ça: “en préparation au travail de l’après midi, veuillez bien vous reposer pendant la pause de midi; les lumières s’éteingnent automatiquement, merci de votre coopération et bon repos”. Non mais, y nous prennent vraiment pour des gamins… C’est fou! Outre cela, ce petit cinéma m’inquiète pour deux raisons.

La première: les japonais sont tellement workaholic (je ne connais pas l’équivalent en Français), qu’ils sont incapables de décider de prendre leur pause. C’est vrai, j’en connais plus d’un parmi mes collègues qui ne prendraient pas ou peu de pause s’il n’y étaient pas contraints (et encore, il est possible de travailler dans le noir…). C’est comme l’invention des “yûkyû shutoku suishin-bi” 有給取得推進日 = “jours de congés conseillés”: On propose gentiment aux gens de prendre congé ce jour-là, comme ça ils ne seront pas tout seuls à prendre congé (une hantise japonaise), et ils ne devront pas chercher d’excuse (et sinon, de toute façon, ils ne prendraient pas congé du tout).

La deuxième chose qui m’inquiète est que les gens deviennent de véritables petits automates, sans volonté ou capacité de jugement. On doit leur dire ce qu’il doivent faire, même pour les choses essentielles, comme se reposer. Mon épouse me racontait l’autre jour que dans l’éducation d’un enfant, il est important de ne pas toujours adopter le ton impératif: “fais ci, ne fais pas ça”, car cela enlève à l’enfant sa liberté et l’empêche d’apprendre à discerner lui/elle-même ce qui est bon pour lui/elle. C’est frappant comme on peut se complaire dans un petit monde où il y a toujours quelqu’un pour nous dire ce que nous devons faire.

Evoluons, bon sang: laissez-nous prendre notre pause de midi quand on veut, comme des grands!

posted in Opinion | 2 Comments

27th December 2007

Maisonnette en bois pour enfants – Wooden house for children

Here is how I built a little wooden house for my daughter.

First of all, (as on says preparation accounts for 90% of the success), here are the plans:

Voici comment j’ai fabriqué une maisonnette en bois pour ma fille.

Tout d’abord, (comme Patrice me le rappelait, la préparation c’est 90% du succès), les plans:

Plan 1Plan 2Plan 3

You will need / Vous aurez besoin de

Materiaux

  • pine boards / planches de pin:
    • 1820 x 285 x 19 mm    (x1)
    • 910 x 235 x 19 mm    (x4)
    • 1820 x 235 x 19 mm    (x1)
    • 1820 x 140 x 19 mm    (x2)
  • battens / des lattes : 1820 x 30 x 14 mm    (x2)
  • bars / des barres : 910 x 32 ∅ mm    (x4)
  • screws / des vis : ~30 x 1.2 ∅ mm    (x30)
  • dowels / des chevilles de bois : 6-8 mm    (x30)
  • sandpaper / du papier de verre

Step 1 : Cut the wood / Etape 1 : Découper le bois

LinteauI took it easy: I asked the shop to cut the planks to the right size, and even to cut the complicated shape of the lintel. They cut it for me and it was ready the next day. I also asked them to make the holes for the bars: 32 mm diameter (I marked myself the center of each hole, to make sure they were where I wanted).

Je ne me suis pas crevé: j’ai demandé au magasin de me couper les planches à la taille désirée, et j’ai même demandé la découpe de la forme compliquée du linteau. Ils m’ont tout coupé et c’était prêt le lendemain. Je leur ai aussi demandé de me percer des trous pour les barres: 32 mm de diamètre (j’ai marqué moi-même le centre des trous pour être sûr qu’ils soient où je voulais).

Step 2 : Sanding / Etape 2 : Ponçage

PoncageNext, I sanded all the pieces, to make the edges smooth. This is a bit of work, but it necessary if you don’t want your child hurt (by splinters), and it is worth the effort: the whole house will look smooth and nice.

Ensuite, j’ai poncé toutes les pièces pour rendre les bords lisse. Cela représente un certain travail, mais c’est nécessaire pour éviter que l’enfant se blesse (avec les échardes), et cela en vaut la peine: le tout sera lisse et agréable.

Step 3 : Assembling the shelves / Etape 3 : Montage des étagères

Montage des etageresAs you can see, the structure of this house is mainly made of two shelves, which are simply connected by two lintels. Therefore, I first assembled these two shelves, which are “stand-alone”. They are made of two vertical boards connected by a horizontal board of the same width at 30 cm from the ground, and by a narrower board at 60 cm. The lower shelf is consolidated with another board, and by a batten fixed on the diagonal, to make the whole structure more solid.

Comme vous l’aurez remarqué, la structure de la maison est essentiellement faite de deux étagères simplement connectées par deux linteaux. Ce sont donc ces deux étagères que j’ai d’abord assemblées, qui sont sont indépendantes l’une de l’autre. Elles sont faites de deux plaques verticales reliées par une plaque horizontale de même largeur à 30 cm du sol, et par une plaque plus étroite a 60 cm. La planche du bas est consolidée par une autre planche à l’arrière, et par une latte fixée diagonalement, pour rendre la structure plus solide.

ChevillesI used wooden dowels to assemble most boards: first mark the exact position of each dowel on both parts to be assembled; open a hole just a little bit narrower than the dowels diameter; put a little glue and bring all parts together. It was not so complicated, but the most important is to be very precise when making the holes.

J’ai utilisé des chevilles de bois pour assembler la plupart des planches: marquer d’abord l’emplacement exact de chaque cheville sur les deux parties à assembler; percer un trou légèrement plus étroit que le diamètre de la cheville; poser un point de colle et mettre les pièces ensemble. Ce n’était pas trop compliqué, mais le plus important est d’être très précis au moment de marquer et de percer les trous.

Step 4 : Fixing the lintels / Etape 4 : Fixation des linteaux

Next, I fixed the lintels to link the two shelves together. Here again, I used dowels rather than screws.

Ensuite, j’ai fixé les linteaux pour relier les deux étagères. Ici encore, j’ai utilisé des chevilles plutôt que des vis.

Chevilles pour fixer le linteauFixation du linteau

Step 5 : The roof / Etape 5 : Le toit

Well, there is not much roof: the idea is to cover the house with a linen (preferably made of organic cotton), so I just linked front and rear sides with four bars. They are not fixed in any way, just inserted in the holes which are very tight (I had to sand the inner part a little bit to fit the bars).

Enfin, il n’y a pas vraiment de toit: l’idée est de couvrir la maison d’une toile (de préférence faite de cotton biologique), donc j’ai simplement relié l’avant et l’arrière avec quatre barres. Elles ne sont pas fixées, simplement insérées dans des trous qui sont très étroits (j’ai du poncer un peu l’intérieur des trous pour arriver à insérer les barres).

The result / Le résultat

Le resultat

Here it is. If you make this house for your children (or adapt it), or if you have other ideas, I’d be happy to hear from you!

Et voilà. Si vous fabriquez cette maison pour vos enfants (ou si vous l’adaptez), ou si vous avez d’autres idées, faites-moi signe!

posted in Hobby | 3 Comments