5th juin 2007

Quitte ton pays, ta famille

posted in Myself, Travel |

Est-ce que s’expatrier, vivre loin de son pays d’origine nous change?

Bête question: « bien évidemment », me direz-vous. Je sais, les voyages forment la jeunesse, et les expériences que nous faisons (pas nécessairement à l’étranger, d’ailleurs), nous influencent et nous font grandir. Mais la question que je me pose est: « est-ce que mon moi profond, mon caractère sont altérés par mon immersion dans une autre culture? »

J’ai entendu dire que ce que nous sommes, nos valeurs profondes, se forment très tôt, en fait avant l’âge de trois ans!  C’est sans doute vrai, mais il est indéniable que de vivre pendant un certain temps (je dirais plus d’un an ou deux) dans un autre pays, une autre culture, nous façonne et nous transforme petit à petit.

Je lisais l’histoire d’un Coréen ayant grandit au Japon, et ayant donc reçu toute son éducation au Japon, qui est ensuite allé étudier, puis travailler aux Etats-Unis.  Il témoigne de cette expérience comme l’ayant pour ainsi dire forcé à changer.  Lui qui avait appris au Japon à surtout « ne pas sortir du lot » (car le Japon privilégie l’harmonie sociale plutôt que l’individualisme), il a compris que s’il ne faisait pas entendre sa voix, s’il ne se mettait pas en avant, il n’arriverait à rien aux Etats-Unis.   Et il raconte aussi comment son retour au Japon fut difficile, à cause de son adaptation au mode américain.

En ce qui me concerne, j’ai l’impression de vivre l’expérience inverse: depuis mon expatriation au Japon, j’ai appris à ne pas toujours « monter sur mes grands chevaux », à faire preuve de plus de réserve et de réflexion.  Heureusement, j’aime encore toujours affirmer ce que je pense, prendre la parole en public, mais je me suis laissé influencer par cette culture où l’harmonie (le « wa » 和) a une importance prépondérante.

Eprouverai-je à mon tour un « décalage » lors d’un éventuel retour en Belgique?

This entry was posted on mardi, juin 5th, 2007 at %H:%M and is filed under Myself, Travel. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.